René Riesel, Clandestinités, 2019

La revue de recherche et d’expression anarchiste Réfractions m’avait proposé de contribuer au dossier de son numéro de l’automne 2018, consacré à la clandestinité et à ses formes « atténuées ». Son titre, Discrets, secrets, clandestins et son éditorial évoquaient à raison ce qui, dans les conditions d’aujourd’hui (recours exponentiel aux techniques électroniques et numériques de quadrillage étatique et marchand et soumission conjointe des populations à leur déploiement ininterrompu – soumission qui résulte autant de la contrainte, de la propagande et de l’habituation que du voluptueux abandon avec lequel elles s’y adonnent) détermine en effet pour partie le regard qu’on peut porter sur la question. Non moins certes que ne l’imposent les traitements infligés aux « migrants », refoulés ou noyés en direct live et contraints à la clandestinité quand ils en réchappent, sans cesser pour autant d’être eux-mêmes le plus souvent constamment « connectés ». Mais non moins aussi que l’utilisation universelle des arguments « sécuritaires » sans réplique de la « mobilisation contre la menace terroriste ».

Les remarques et réflexions qui suivent viennent bien après coup. Elles ne prétendent pour autant ni épuiser le sujet ni traiter tous les thèmes voisins que Réfractions souhaitait aborder. Elles essaient surtout d’apprécier les rapports qu’entretiennent avec la clandestinité les pratiques – historiques mais aussi dernier cri de ceux que l’éditorial désignait comme des « groupes en résistance » et des « mouvements anarchistes ou assimilés » [sic]. Lire la suite »

Résumé & Radio: Groupe MARCUSE, La liberté dans le coma, 2012

essai sur l’identification électronique
et les motifs de s’y opposer

.

Le texte qui suit est un résumé d’un ouvrage de 244 pages. De nombreux exemples qui viennent à l’appui des idées et des analyses ici exposés succinctement n’ont donc pas été reproduits ni cités. Ce résumé ne peut donc se substituer à la lecture de l’ouvrage entier ; il n’est là que pour donner un aperçu des thèses développées dans le livre.

.

Sommaire de l’ouvrage :

Introduction

1. Bureaucratie et informatique, le pacte du siècle.

2. La liberté, pour quoi faire ?

3. L’insoumission possible, ou ne pas laisser le monde se refermer.

Annexes

.Lire la suite »