Barry Commoner, La déliquescence du mythe de l’ADN, 2002

Les bases erronées de l’ingénierie génétique

La biologie était autrefois considérée comme une discipline à la traîne, essentiellement descriptive ; une science passive qui s’était satisfaite, pendant une bonne partie de son histoire, d’une simple observation du monde matériel et non de son changement. Ce n’est plus le cas. Aujourd’hui la biologie, armée du pouvoir de la génétique, a remplacé la physique comme Science activiste du Siècle, et elle se tient prête à assurer le pouvoir divin de la création, faisant apparaître des formes artificielles de vie plutôt que des éléments et ses particules atomiques inconnus.Lire la suite »

Barry Commoner, Unraveling the DNA Myth, 2002

The Spurious Foundation of Genetic Engineering

Biology once was regarded as a languid, largely descriptive discipline, a passive science that was content, for much of its history, merely to observe the natural world rather than change it. No longer. Today biology, armed with the power of genetics, has replaced physics as the activist Science of the Century, and it stands poised to assume godlike powers of creation, calling forth artificial forms of life rather than undiscovered elements and subatomic particles. Lire la suite »