Archive

Posts Tagged ‘2001’

Guy Kastler, Vache folle, À quand la prochaine crise?, 2001

14 décembre 2017 Laisser un commentaire

Introduction

Les réponses aux crises sanitaires provoquées par la progression de la MVF (Maladie de la Vache Folle) sont toutes données au nom du principe de précaution. En réalité, elles visent avant tout à protéger certains intérêts économiques, quitte à prendre des risques inconsidérés avec la santé des consommateurs. L’interdiction de l’utilisation des FVO (farines de viande et d’os) n’arrêtera pas la production de farines contaminées qui restent, avant leur incinération le principal facteur de dissémination de prions anormaux dans l’environnement. Elle n’arrêtera pas non plus la production de dérivés bovins contaminés qui, utilisés par l’agro-alimentaire et la pharmacie, sont le principal facteur de transmission de la maladie à l’homme, bien avant la consommation de viande. Bien en deçà de l’utilisation des FVO (farines de viande et d’os) dans l’alimentation des ruminants, ce sont les pratiques contre-nature de l’élevage intensif qui ont fait le lit de la MVF : intoxication médicamenteuse sélection génétique à outrance, alimentation à base de concentrés protéiques et azotés non ruminés. Seul l’arrêt définitif de ces pratiques fera disparaître la MVF et les risques de transmission à l’homme. Lire la suite…

Publicités

L’imposture historique de la technoscience, 2001

3 décembre 2013 Laisser un commentaire

« Que nous le voulions ou non, cette présence accidentelle [d’OGM dans l’alimentation] est une réalité, souligne David Byrne, commissaire européen chargé de la santé et de la protection des consommateurs, C’est l’œuvre de la nature. A moins de mettre fin aux cultures d’OGM dans le monde entier ou de fermer les frontières, il n’y a pas grand-chose à faire contre ce phénomène. »

Le Monde, 26 juillet 2001.

C’est au nom de la raison que nous voulons dénoncer l’imposture scientiste et technoscientifique. Mais puisque les ministres, les industriels et les scientifiques se réclament aussi de la raison et de la rationalité, il nous faut dire ce que nous entendons par là. Lire la suite…

Daniel Cérézuelle, Dans l’œil du cyclone, 2001

19 janvier 2013 Laisser un commentaire

Réflexions sur un séjour d’un an aux États-Unis

La société technicienne vue d’Amérique

Les pages qui suivent rassemblent les réflexions qui m’ont été inspirées par un séjour d’un an dans le Colorado. Voici, pour résumer, l’enseignement que je retire de cette expérience américaine : même si on essaie d’en tempérer les effets par toutes sortes de mesures d’accompagnement social et environnemental, il est difficile de croire que la fuite en avant de nos sociétés dans l’accélération du développement économique et technologique pourra se poursuivre sans de sérieuses contreparties sociales, écologiques et politiques, voire spirituelles. Le développement a des coûts ; les pages qui suivent en proposent un inventaire à partir du point de vue limité qui fut le mien pendant cette année aux États-Unis. Lire la suite…

André Pichot, La génétique est une science sans objet, 2001

11 janvier 2013 Laisser un commentaire

« La longévité, c’est écrit dans les gènes

mais pour lire un gène, faut pas être un con. »

« En tout cas, c’est bien pratique, l’ADN. »

Jean-Marie Gourio [1]

LA GÉNÉTIQUE étant à la mode, l’hérédité devient envahissante, non seulement dans les médias, mais aussi en biologie où elle sert d’explication universelle. Reste à savoir ce que sont la génétique et l’hérédité, au-delà de l’opinion commune voulant que l’une soit la science dont l’autre est l’objet. Lire la suite…

André Pichot, La genética es una ciencia sin objecto, 2001

11 janvier 2013 Laisser un commentaire

“La longevidad está escrita en los genes, pero no se puede ser un tonto para leer un gen”. “En todo caso, el ADN es muy práctico”. (Gourio, 2000)

Cuando la genética se pone de moda, la herencia se vuelve invasora, no sólo en los medios de comunicación, sino también en la biología donde sirve como explicación universal. Es preciso saber qué es la genética y la herencia, más allá de la opinión común que pretende que la primera sea la ciencia y la segunda su objeto. Lire la suite…

André Pichot, Clonage: Frankenstein ou Pieds-Nickelés?, 2001

10 octobre 2012 Laisser un commentaire

Brochure au format PDF

Une fois de plus, avec un prétendu clonage humain, nous voici devant – au choix – « un tournant dans l’histoire humaine » (qui n’en finit pas de tourner), « une formidable avancée technique pleine de promesses thérapeutiques » (et les promesses, c’est bien connu, n’engagent que ceux qui y croient), « un événement scientifique capital doublé d’un enjeu industriel et financier colossal » (a-t-on jamais vu une firme de “biobricolage” gagner de l’argent ?), ou « une terrifiante atteinte éthique à la dignité humaine » (qui, depuis longtemps, n’en est plus à une près). Lire la suite…

Encyclopédie des Nuisances, Au nom de la raison, 2001

14 juin 2012 Laisser un commentaire

Les faits qui vont être jugés à Montpellier le 8 février 2001 (sabotage d’un riz transgénique expérimental du CIRAD à l’initiative de la “Caravane intercontinentale”) ont marqué, en juin 1999, le point culminant de la campagne menée pendant près de deux ans contre les applications agricoles du génie génétique. Le but avait été d’ « aller au bout de ce qui était commencé, en passant de coups de main contre les compagnies privées aux premières offensives, nécessairement frontales, contre la recherche publique. Pas la recherche publique introuvable qu’une vertu sui generis sanctuariserait en l’exonérant de toute responsabilité dans le monde comme il va, mais la recherche publique réelle, prise la main dans le sac de ce qu’elle produit » [1]. Lire la suite…

Encyclopédie des Nuisances, En nombre de la razón, 2001

14 juin 2012 Laisser un commentaire

Este texto se redactó el 12 de enero de 2001 y fue distribuido el día 8 de febrero en Montpellier durante el juicio a la « Caravana Intercontinental » en la que participaban José Bové y René Riesel.

ste 8 de febrero del 2001 (el sabotaje de un tipo de arroz transgénico experimental del CIRAD [1], por iniciativa de la « Caravana Intercontinental » [2]) marcaron, en junio de 1999, el punto culminante de la campaña llevadaa cabo durante casi dos años contra las aplicaciones agrícolas de la ingeniería genética. El objetivo perseguido era el de « llegar hasta el final lo que se empezó, pasando de los golpes de mano contra compañías privadas a las primeras ofensivas, necesariamente frontales, contra la investigación pública. No la investigación pública imposible de hallar a laque una virtud sui generis convertiría en santuario exonerándola de cualquier responsabilidad en este mundo tal como va, sino la investigación pública real, cogida con las manos en la masa que ella misma produce » [3]. Lire la suite…

Encyclopédie des Nuisances, In the Name of Reason, 2001

14 juin 2012 Laisser un commentaire

The Encyclopedie des Nuisances pronounces its judgment against GMOs on the occasion of the 2001 trial of one of its members, Rene Riesel, for the sabotage of transgenic rice in France, and predicts that « a series of high-tech debacles will deprive us of the comforts of this artificial life and will brutally plunge us into a devastated world » unless a resistance movement against « necrotechnologies » arises and puts an end to the industrial sterilization of the world.

The facts that will be judged in court in Montpellier on February 8, 2001 (concerning the sabotage, in June 1999, of a variety of CIRAD (1) experimental transgenic rice on the initiative of the “Intercontinental Caravan”(2)) marked the culminating point of a campaign conducted for almost two years against the agricultural applications of genetic engineering. The goal of this campaign was to “finish what was started, passing from attacks against private companies to the primary and necessarily frontal offensives against public research. Not the undiscoverable public research to which a sui generis virtue would be imputed that would convert it into a sanctuary and exonerate it from any responsibility in this world as it exists, but the real public research, caught red-handed.”(3) Lire la suite…

Une perspective anti-industrielle, 2001

31 mars 2012 Laisser un commentaire

Lors des discussions où il aura défendu son opposition aux manipulations génétiques, chacun aura sans doute pu constater combien toujours c’était la folie qui sommait le bon sens de se justifier. Les auteurs du sabotage du riz transgénique du CIRAD de Montpellier en juin 1999 auront l’opportunité de lui apporter une réponse publique à l’occasion de leur procès ; opportunité qu’ils peuvent se féliciter d’avoir provoquée, et qui suffit déjà largement à justifier leur acte.

On sait qu’ils se sont depuis ouvertement divisés. Les uns avaient voulu par là étendre la critique des manipulations génétiques à celle de leur principal promoteur, l’État. Les autres, après avoir enseveli sous les gravats de Millau le sens de cette mise à nu de la recherche publique, entreprirent une agitation médiatique en direction du consommateur afin qu’il réclame la régulation, par l’État, des mauvais côtés de la production agricole. Lire la suite…