Archive

Posts Tagged ‘1969’

Georges Canguilhem, Qu’est-ce qu’une idéologie scientifique?, 1969

6 février 2018 Laisser un commentaire

I.

Qu’est-ce qu’une idéologie scientifique ? Cette question me semble posée par la pratique de l’histoire des sciences, et c’est une question dont la solution importerait pour la théorie de l’histoire des sciences. En effet, n’importe-t-il pas avant tout de savoir de quoi l’histoire des sciences prétend se faire l’histoire ? Il est apparemment facile de répondre que l’histoire des sciences fait l’histoire de ces formes de la culture que sont les sciences. Encore est-il nécessaire d’indiquer précisément quels critères permettront de décider que telle pratique ou telle discipline qui se donne, à telle époque de l’histoire générale, pour science mérite ou non ce titre, car il s’agit bien d’un titre c’est-à-dire d’une revendication de dignité.. Et par suite, il est inévitable que soit posée la question de savoir si l’histoire de ce qui est science authentique doit exclure, ou tolérer, ou bien revendiquer et inclure aussi l’histoire des rapports d’éviction de l’inauthentique par l’authentique. C’est à dessein que nous disons éviction, c’est-à-dire dépossession juridique d’un bien acquis de bonne foi. Il y a longtemps qu’on a cessé de mettre, comme le faisait Voltaire, les superstitions et les fausses sciences sur le compte de machinations et de fourberies cyniquement inventées par des derviches astucieux et perpétuées par des nourrices ignorantes 1. Lire la suite…

Publicités

Georges Canguilhem, What Is a Scientific Ideology?, 1969

6 février 2018 Laisser un commentaire

I.

What is a scientific ideology? This is a question that arises, or so it seems to me, in the practice of the history of science, and its answer may be of importance for the theory of that subject. Perhaps the first question to ask is what it is that the history of science claims to be the history of. An easy answer is that the history of science is the history of a certain cultural form called “science”. One must then specify precisely what criteria make it -possible to decide whether or not, at any given time, a particular practice or discipline merits the name science. And it is precisely a question of merit, for “science” is a kind of title, a dignity not to be bestowed lightly. Hence another question becomes inevitable: Should the history of science exclude or, on the contrary, should it tolerate or even include the history of the banishment of inauthentic knowledge from the realm of authentic science? I use the word banishment quite intentionally, for what is at stake is nothing less than the legal withdrawal of legitimately acquired privileges. We have long since ceased to believe as Voltaire believed, that superstitions and false beliefs were invented by cynical dervishes and foisted upon the innocent by ignorant nursemaids 1. Lire la suite…

Jean-Marc Lévy-Leblond, La science n’est pas neutre, 1969

1 novembre 2013 Laisser un commentaire

En janvier 1969, Jean-Marc Lévy-Leblond recevait le prix scientifique J. Thibaud de l’Académie de Lyon. Il en profita pour se livrer dans son adresse de remerciements à une ébauche d’analyse critique et autocritique de la pratique scientifique en général et de la sienne en particulier, tirant la leçon des années passées et surtout de l’impact sur lui de mai 1968. Ce texte d’abord publié dans les Temps modernes (n° 288, juillet 1970, p. 131), fut repris dans de nombreux périodiques et plusieurs livres – il ne faisait qu’exprimer des idées arrivées à maturité simultanément un peu partout et largement développées dans le livre d’Alain Jaubert et Jean-Marc Lévy-Leblond, [Auto]critique de la science, éd. du Seuil, 1973. 

Adresse a l’Académie des sciences, arts et belles lettres de Lyon à l’occasion de la remise du prix Thibaud

C’est avec beaucoup de satisfaction que je reçois aujourd’hui le prix Thibaud décerné par votre Académie. Et j’éprouve à pouvoir vous remercier de vive voix un plaisir tout particulier, dont j’espère vous faire comprendre ici la nature. C’est qu’en effet ce prix m’est utile et précieux pour plusieurs raisons. En particulier, il m’a fourni l’occasion d’approfondir un certain nombre de questions quant à ma situation de chercheur, de scientifique, ainsi que la possibilité d’exposer aujourd’hui quelques unes de mes conclusions. Lire la suite…